Législation

Home / Législation

Dois-je déclarer mes revenus tirés de la location ?

Dans la plupart des pays, les revenus tirés de la location doivent être déclarés par les hébergeurs. Les régimes et la fiscalisation dépendent du pays lié à la résidence fiscale de l’hébergeur, nous vous invitons grandement à vous renseigner auprès des autorités compétentes de votre Etat.

En France les revenus tirés de la location sont à déclarer au sein des « bénéfices industriels et commerciaux » et profitent du régime « Micro-bic » si ces derniers ne dépassent pas 32 600€/année. Le régime « Micro-bic » permet de profiter d’un abattement forfaitaire de 50% des revenus déclarés.

Exonérations d’impôts pour les petites locations meublées ?

Pièces louées constituant la résidence principale du locataire

Vous êtes exonéré d’impôt sur le revenu si les 3 conditions suivantes sont remplies :

  • vous louez en meublé une ou plusieurs pièces de votre habitation principale,
  • ces pièces louées constituent pour le locataire sa résidence principale,
  • le loyer est fixé dans des limites raisonnables (la notion de loyer raisonnable est fixé chaque année par l’administration fiscale).

Pièces louées à des personnes n’y élisant pas domicile.

  • Vous bénéficiez d’une exonération d’impôt sur le revenu si vous louez de façon habituelle une partie de votre habitation principale à des personnes n’y élisant pas domicile lorsque le produit de ces locations ne dépasse pas 760 € par an.

Ces deux exonérations sont cumulables.

Source : vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1991.xhtml#N101B9

Pour tous renseignements complémentaires liés aux régimes fiscaux, n’hésitez pas à contacter le centre des impôts de votre région, ces derniers vous apporteront certainement de plus amples précisions.

Quelles réglementations encadrent la location d’un logement ou d’une chambre chez l’habitant ?

Les lois dans de nombreux pays sont encore assez floues concernant la location de courte durée d’un appartement indépendant ou d’une chambre à louer chez l’habitant.

La mairie de Paris (par exemple) mentionne que « transformer un logement en location touristique nécessite une autorisation préalable de changement d’usage avec compensation. La loi prévoit qu’une autorisation auprès de la mairie de Paris est nécessaire avant de transformer un logement en location de courte(s) durée(s) pour une durée inférieure à 1 an (ou 9 mois pour un étudiant) lorsque le propriétaire ne vit pas dans le logement. Cette autorisation n’est toutefois pas nécessaire lorsque le logement constitue la résidence principale du bailleur; les propriétaires qui habitent dans leur logement peuvent donc le louer quelques semaines par an sans demander d’autorisation. Source : www.paris.fr

Les lois et dispositions étant pour la plupart floues mais surtout étant différentes d’un pays à l’autre, nous vous conseillons grandement de prendre contact avec les autorités locales de votre ville pour de plus amples informations.

Nous travaillons actuellement avec les autorités afin d’éclaircir la réglementation pour une meilleure utilisation de nos services pour tous

Vous n’êtes pas propriétaire et disposez d’une chambre libre ou souhaitez sous-louer votre logement durant vos vacances. Cela est possible mais l’accord de votre propriétaire est indispensable.